Chevalier-esclave

Publié par Wonsul le 11 décembre 2008

Dépourvus des droits civiques normalement attribués à tout citoyen de l'empire, les chevaliers-esclaves sont des guerriers qui mettent leurs armes au service de leurs maîtres, les nobles de l'empire.
Certains appartenaient à des marchands d'esclaves, mais d'autres, sont des citoyens ordinaires remarqués pour leurs aptitudes au combat et des rattachés au service de la noblesse. Les chevaliers esclaves qui se sont illustrés par leurs faits d'armes, peuvent être affranchis et devenir chevaliers de plein droit, voire accéder à la noblesse ou se voir confier une seigneurie.

Aux alentours de l'an de grâce 2100, des petits seigneurs des régions frontaliers du sud de l'empire possédaient d'importants effectifs de chevaliers-esclaves. Ces derniers ont été les véritables héros des guerres menées par leurs maîtres, au nom de l'empire, contre les tribus méridionales.

Mais le fait d'avoir été utilisés comme chair à canon lors de la grande guerre contre Wischtech a peu à peu fait naître un sentiment de mécontentement chez ces chevaliers-esclaves à l'égard de l'empire, et cela a débouché finalement sur une révolte.

C'est alors que sont apparus au sein de l'empire des mouvements de rejet et de discrimination à l'encontre des chevaliers-esclaves.

efahreg

C'est dans ce contexte qu'est apparu Efahreg, le chevalier-esclave légendaire de Frugprongel.

Vendu au régiment des chevaliers-esclaves d'Angramm par un marchand d'esclaves alors qu'il n'était encore qu'un enfant, Efahreg y a fait la connaissance de guerriers qui ont préféré s'enrôler dans ce régiment plutôt que dans l'armée impériale, qui était alors tombée dans un état de complète déliquescence.

L'éducation qu'il a reçue auprès de ces guerriers émérites et instruits lui a été très utile plus tard pour s'illustrer lors des guerres menées contre les tribus du sud.

Comme la plupart des chevaliers-esclaves, Efahreg n'appréciait guère l'armée impériale et les nobles de l'empire, mais sa rencontre avec Ladnagria, l'impératrice de légende, bouleversa la vie de celui qui n'était encore qu'un simple chevalier-esclave.

L'assassinat de l'empereur Hamba en 7 en 2177, en pleine guerre contre Wischtech, a provoqué une grande confusion politique. De plus, sur le plan militaire, la situation était devenue de plus en plus critique en raison des rivalités entre les seigneurs qui revendiquaient le trône.

C'est alors qu'éclata la révolte des chevaliers-esclaves.

Le régiment des chevaliers-esclaves d'Angramm, auquel appartenait Efahreg, avait aussi rejoint ce mouvement et s'était opposé à l'empire.

Mais Efahreg fit la connaissance de la jeune Ladnagria sur le champ de bataille et fut subjugué par cette noble qui combattait avec bravoure à la tête de son armée contre les forces des ténèbres de Wischtech. IL décida alors de quitter le régiment d'Angramm, qui l'avait pourtant formé, et de retourner à Furgprongel, son pays natal ravagé par les combats, afin d'y constituer un nouveau régiment de chevaliers-esclaves.

Ce nouveau régiment de Furgprongel réprima et incorpora en son sein les autres régiments de chevaliers-esclaves qui s'étaient révoltés contre l'empire. Il devint ainsi peu à peu régiment de taille qui s'associa à l'armée de Ladnagria et joua un rôle décisif dans l'anéantissement de l'armée de Wischtech.

Ainsi s'acheva la grande guerre contre l'armée des ténèbres.

A la fin de la guerre, le régiment de Furgprongel avait annexé la plupart des régiments de chevaliers-esclaves du sud de l'empire et était devenu énorme, ce qui n'a pas manqué de susciter la désapprobation et les craintes des nobles de l'empire. Ces derniers ont alors projeté d'éliminer le régiment d'Efahreg en le faisant passer pour un régiment aussi subversif que ceux qui s'étaient révoltés contre l'empire.

Mais ce complot fut déjoué par Ladnagria, qui venait de monter sur le trône de l'empire sous le nom de Ladnagria 1ère.

ladnagria

Par la suite, une ordonnance impériale accorda au régiment de Furgprongel le statut de régiment de chevaliers à part entière, et tous ses membres fures affranchis de leur condition d'esclave.

Efahreg devint alors le premier seigneur de Fief de la chevalerie de Furgprongel.

Ainsi prit fin l'époque où de grands régiments de chevaliers-esclaves étaient au coeur des batailles.

Plus tard, Efahreg devint le roi de Szaalion du sud et épousa l'impératrice Ladnagria.

Beaucoup de leurs enfants ont contracté des mariages stratégiques avec les chefs des tribus du sud, jetant ainsi les bases d'un stabilité politique qui a cours aujourd'hui encore dans les régions méridionales de l'empire.

De nos jours, il ne reste plus dans l'empire que quelques petites unités de chevaliers-esclaves, principalement en province.

Il arrive parfois que des enfants de nobles ayant perdu leurs titres de noblesse pour une raison ou une autre, deviennent chevaliers esclaves pour servir des nobles et se créer des occasions de reconquérir leurs titres perdus.

Il est communément admis qu'il est du devoir des nobles de l'empire d'accueillir ce genre de chevaliers-esclaves, de leur offrir l'opportunité de recouvrir les titre dont ils ont été déchus et de faire preuve ainsi de mansuétude.

Retour en haut de la page