Shin Angyo Onshi

Publié par Wonsul

  • Titre original: 新暗行御史 (Shin Angyo Onshi)
  • Genre: Action, Fantastique
  • Auteurs: Youn In-Wan (scénario) et Yang Kyung-Il (dessin)
  • Publication VO: 2001 - 2007
  • Prépublication: Sunday GX
  • Editeur VF: Pika
  • Editeur VO: Shogakukan
  • Pour public averti: oui
  • Type: Seinen
  • Nb de volumes VO: 17(+1) (série terminée)
  • Nb de volume VF: 17(+1) (série terminée)
  • Prix public: 6.95 EUR
shin-angyo-onshi

 

Présentation

Histoire

Depuis que le royaume de Jushin existe, des Angyo Onshi, représentant de l’empereur, voyage à travers le pays pour châtier les gouverneurs véreux qui abusent de leur pouvoir. Depuis le grand déclin du royaume, les Angyo Onshi ont presque totalement disparus. Pourtant, il y en a un qui continu de parcourir le pays pour rétablir un semblant de paix et de justice. Mais derrière ce masque d’Angyo Onshi, se cache un terrible et douloureux passé…

Tomes

shin-angyo-onshi 01 shin-angyo-onshi 02 shin-angyo-onshi 03 shin-angyo-onshi 04 shin-angyo-onshi 05 shin-angyo-onshi 06
shin-angyo-onshi 07 shin-angyo-onshi 08 shin-angyo-onshi 09 shin-angyo-onshi 10 shin-angyo-onshi 1 shin-angyo-onshi 12
shin-angyo-onshi 13 shin-angyo-onshi 14 shin-angyo-onshi 15 shin-angyo-onshi 16 shin-angyo-onshi 17 shin-angyo-onshi-gaiden.jpg

Auteurs

in-wan-kyung-il

YOUN IN-WAN, le scénariste déjanté !

Né un 27 Juillet 1976, il débute dans la revue Coréenne "Shukan Shônen Champ" avec le one shot Déjà vu en tant que scénariste. Depuis 2010, il sort une nouvelle série du nom de Westwood Vibrato. Cette histoire nous entraine en Afrique du Sud dans la ville de Cape Town et se concentre sur la jeune Cornelia dont l’activité est de réparer les instruments de musique. Ce titre est prépublié dans le Sunday Gx et édité par Shogakukan.

westwood-vibrato westwood-vibrato westwood-vibrato

Plus généralement, il aime les jeux vidéos et surfer sur le Net. Il est fan de SES (groupe de chanteuses coréennes connu également au Japon) et plus particulièrement de Bada, la chanteuse du groupe.

YANG KYUNG-IL, le dessinateur hors norme !

Né un 26 Mars 1970, il débute dans la revue Coréenne "Shukan Shônen Champ" avec la série Chroniques de la guerre légendaire de Shoma en 7 tomes. Cette série a été éditée jusqu'au tome 04 en France puis complétement arrêtée faute de succès. Mais le travail d’un fan acharné (qui a acheté toute la série en version us) a permis de voir l’ensemble des tomes traduit (dont les 4 premiers tomes qui n'étaient plus trouvable en France). Vous pouvez retrouvez cette série très divertissante en libre téléchargement. Kyung-Il enchaîne ensuite avec Zombie Hunter en 4 tomes, une série qui ne verra pas non plus le jour dans notre contrée. Enfin, depuis 2008 il dessine sur March Story, série sur laquelle il travaille avec le scénariste Kim Hyang-min. L'histoire nous raconte le voyage initiatique d'une jeune fille à travers un monde dont une partie de la population est possédée par l'âme de personnes mortes de façon tragique... En France, Panini Manga en a acquis les droits et commencera sa publication en 2010.

Shoma zombie-hunter march-story

Plus généralement, il aime les jeux vidéo, le cinéma, la cuisine et les films Hongkongais. C'est aussi un fan de Julia Roberts. Plus tard, il voudrait être PDG d'une chaîne de fast-food.

L’union fait la force

Avant de plancher sur Shin Angyo Onshi, nos 2 compères ont débuté ensemble sur Island, un manhwa en 7 volumes disponible et édité en France par Génération comics. C’est une très bonne série pour public averti qui se déroule sur une île qui selon la légende serait peuplée de démons. L’histoire est centrée sur Miho, une jeune enseignante qui découvre vite qu’elle a mit les pieds dans un lieu vraiment hostile !

island couv 01 island couv 02 island couv 03 island couv 04 island couv 05 island couv 06 island couv 07

Ensuite, avec la collaboration d'autres dessinateurs et en parallèle avec SAO, ils réaliseront en 2004 Déjà Vu. Ce titre narre 4 histoires différentes s'articulant autour du thème des sentiments amoureux dans les 4 saisons de l’année.

deja-vu

Quelques années plus tard, en 2007, ils travailleront sur Let's Bible, un One Shot assez déjanté qui raconte l'histoire de Vulcan Markovic, un jeune pêcheur Croate vivant dans un petit village de pêcheur. Une des ses principales obsession est de perdre sa virginité. Lorsqu'il rencontre une magnifique jeune fille lui demandant le chemin pour atteindre les Cieux, Vulcan ne sait pas qu'il va entrer dans une aventure pour sauver le monde...

let's bible let's bible

L'année d'après une nouvelle série fait son apparition : Burning Hell. Cette œuvre nous parle d’une île perdu situé entre l’archipel Japonais et la péninsule de Corée. Sur cette île sont envoyés les plus grands criminels et meurtriers assoiffés de sang. Elle est surnommée "Kokyudo", la terre à la limite du monde.

burning-hell-01

La même année toujours en 2008, In-Wan et Kyung-Il sortent Akuma Bengoshi Kukabara, l'histoire d'un "avocat du diable" qui a pour mission d'innocenter ses clients, afin de leur éviter une peine jugé par le shinigami : un aller direct aux enfers.

Enfin, leur dernière série en date débute en 2009 et découle du one shot précédent (Akuma Bengoshi Kukabara). Elle est prépublié dans le Shonen Sunday de Shogakukan. Nommée Defense Devil, elle raconte l'histoire de Mephisto Bart Kucabara, un avocat des Enfers. Afin de revenir dans le monde des démons qui l'a banni, il doit collecter assez de Matière Sombre. Pour ce faire, il crée un plan lui permettant de revendiquer la Matière Sombre de l'âme des pécheurs condamnés à l'enfer. S'il prouve l'innocence de l'âme, la Matière Sombre devient sienne. Mais comment peut-il rassembler suffisamment de Matière Sombre lorsque son autre personnalité lui force continuellement à l'utiliser afin de défendre l'âme du Shinigami qui est venu le prendre en enfer ?

akuma-bengoshi-kukabara akuma-bengoshi-kukabara defense-devil defense-devil defense-devil

L'univers de Shin Angyo Onshi

Personnages


Principaux

Mun-Su

Mun-Su

Personnage central de l’histoire, c’est l’anti-héros par excellence. Froid, implacable, direct et intransigeant, Il agit pour défendre les principes et les valeurs du royaume et punir les gouverneurs véreux qui n’ont d’autres intentions que de profiter de leur pouvoir pour abuser du peuple. C’est un personnage plutôt solitaire qui n’aime pas s’encombrer du superflu. Ainsi l’intégration de son Sando et son écuyer à ses côtés ne se sont pas faites sans peine. Mun-Su agit pour libérer les illusions des autres. Il n’aime clairement pas les faibles qui renoncent et qui attendent le salut divin. Il ordonnera même l’ordre à ses guerriers fantômes de tuer les villageois qui armés avaient l’occasion d’en finir avec un gouverneur peu scrupuleux. Mun-Su est un homme réfléchi qui aime souvent se faire passer pour un salaud qu’il n’est pas. Bien que froid aux premiers abords, il est plus sensible qu’on ne le pense et s’attachera finalement assez vite à ses compagnons de fortune. On lui fait porter la responsabilité de la destruction du royaume. Autrefois général de l’armée du Jushin, c’était un vrai dirigeant et quelqu’un qu’on admirait et respectait beaucoup dans l’armée. Aujourd’hui il vagabonde avec son mahai à 3 chevaux qui en le brandissant lui permet d’invoquer une puissante armée fantôme avec la phrase « Voici venir l’Angyo Onshi ! ». Une expression qui fait trembler de peur tous les gouverneurs qui ont la malchance de l’entendre. Cette armée est par contre inefficace contre les démons. Il doit alors se retrancher derrière sa ruse et ses 2 gunfight. De plus, il doit continuellement avoir a portée de main son inhalateur puisqu’une mystérieuse malédiction l’a rendu peu endurant.

Chun-Hyang

Chun-Hyang

Depuis la mort de son fiancée Mon-Ryong qui comptait venir la délivrer quand il aurait réussi le concours des Angyo Onshi, Chun-Hyang devient le Sando de Mun-Su. Elle a une personnalité assez effacé et se montre assez sensible. Elle possède un long sabre et une grande griffe. C’est une puissante combattante, agile et rapide qui sera souvent présente à des moments importants pour sortir Mun-Su d’une mauvaise passe et même pour lui sauver la vie. Malgré ses efforts, Mun-Su, la critique fortement quand elle agit sans en avoir eu l’autorisation. Elle rencontre Ajite assez tôt et se voit remettre un étrange symbole représentant deux ailes : l’une pour le bien et l’autre pour le mal. Las du trop franc parlé de Mun-Su elle va peu à peu se détacher de son maître.

Ecuyer

Ecuyer

Depuis la mort de son ancien maître, il a tout fait pour être au service de Mun-Su. Son intégration auprès de l’Angyo Onshi fut très difficile. Et pour cause lors de sa première rencontre avec Mun-Su l’écuyer ne savait pas à qui il avait à faire en face de lui. Il lui lança alors des sorts qui exaspérèrent l’Angyo Onshi jusqu'à ce que son Sando parvienne à lui donner une bonne leçon. Par la suite il fera tout pour se racheter une conduite mais paiera encore longtemps son action pour avoir mis a bout Mun-Su. Plus tard, il fera ses preuves et montrera qu’il est une pièce indispensable à l’avancée du périple de son maître.

Wonsul

Wonsul

Avant la chute du royaume, Wonsul était le plus grand escrimeur de Jushin. Il faisait partie de l’unité des fleurs, l’unité d’élite des escrimeurs du pays. C’est quelqu’un de juste, droit, exigeant et volontaire qui croît beaucoup en la justice. Il possède une épée nommé Salyongdo. C’est une épée invisible et immatérielle qui se découvre par le sang de l’ennemi sur sa lame. Après la chute du royaume, il va se faire manipuler par Ajite. Mun-Su ayant disparu il va alors suivre aveuglément la direction d’un autre leader. Quand Mun-Su refait surface, il combat Chun-Hyang jusqu’à la mort. Ressuscité par Ajite, il va porter un bandage du nombril au visage pour cacher en partie les blessures de son dernier combat. Plus tard il rejoint Mun-Su pour pallier à l’absence de Chun-Hyang qui a fuit sont maître. Il agit alors sous l’influence d’Ajite et fait en sorte que l’Angyo Onshi reste en vie jusqu’à sa rencontre avec son ennemi. Wonsul les déteste aussi bien l’un que l’autre. Il n’aime pas ce qu’est devenu le royaume et va se rebeller sur la façon dont Ajite veut nettoyer le monde.

Ajite

Ajite

Ajite est un de ces méchants qui dérange. C’est un des pires méchants de l’histoire du manga un peu comme Johann dans Monster d’Urusawa. Il apparaît dans les premiers tomes comme quelqu’un de tout a fait innocent avec un air joyeux et angélique a qui l’on ferait totalement confiance. Et pourtant à partir de la 2ème moitié de l’histoire, il se dévoile peu à peu comme un être mystérieux avec un esprit profondément malsain. C’est quelqu’un qui apporte la terreur, la confusion et les illusions. Il aime jouer à torturer l’esprit de Mun-Su et le rend responsable à part entière de la destruction du Jushin. Pour faire renaître un monde à son image, avec la disparition de la laideur, il va employer les grands moyens. Il va s’entourer d’importantes forces de combat qui vont asseoir son pouvoir et affaiblir les alliés de Mun-Su. Lui-même est d’une force sans limite. Un simple mot comme « disparais » ou même un regard suffit à faire exploser un ou plusieurs ennemis simultanément. Ajite impose la crainte et est souvent perçu comme l’incarnation du mal absolu. Une notion qu’il dit inventer par les hommes. Selon lui, il existe deux catégories d’individus à ses yeux: ceux qui se soumette et ceux qui lui résiste.

Secondaires

Miss Fang

Miss Fang

Comme Mun-Su c’est aussi un Angyo Onshi. Avec deux mahai à deux chevaux, elle peut invoquer l'unité de l'ombre. Sous l’allure d’une patronne, elle fait la rencontre de Mun-Su dans une auberge. Elle prendra ensuite l’apparence d’un jeune homme qui fut sélectionné par Wonhyo pour le sacrifice lié à la cérémonie de la lune qui permettra à cette dernière de voir son énergie vitale se ressourcer. Cette dernière finalement vaincue, Miss Fang va se dévoiler en tant qu’Angyo Onshi pour se battre contre Ulpaso.

Ulpaso

Ulpaso

Il s’est montré comme un grand guerrier lors de la grande bataille de Jushin avec plus de cents monstres tués à son actif. Après la chute du royaume et sa nouvelle rencontre avec Mun-Su, il ne cesse de le provoquer. Ulpaso était un grand spécialiste du bâton mais a finit par l’abandonner pour la puissance des armes. Epargné par le sando de Miss Fang, il deviendra l’écuyer de cette dernière.

Mito

Mito

C’est un vieux sage qui vit retiré de la foule dans la région montagneuse enneigé des sept pics. C’est aussi un forgeron légendaire qui a crée les Angyo Onshi et les mahai. Suite à une épreuve qu’il va faire passer à Mun-Su, il va lui forger un nouveau mahai puisque que son dernier médaillon en sa possession fut coupé en deux par Wonsul. Il fait en sorte de rendre le nouveau mahai ainsi forgé encore plus puissant que l’autre. Lorsque Mun-Su sera plongé dans son long rêve, c’est Mito qui l’accueillera chez lui. Il montrera l’étendue de sa puissance quand les forces d’Ajite viendront détruire sa paisible demeure.

Le royaume de Jushin


shin-angyo-onshi

"Le royaume de Jushin n’est plus. Mais un Angyo Onshi solitaire continue de parcourir ce pays à la dérive". Un pays dont la destruction est unanimement imputé au général Mun-Su. Autrefois, ce royaume a vu grandir de fortes amitiés en son sein et Mun-Su, Kewil Hyang et Hemosu vivait heureux avec l’insouciance de la jeunesse. En grandissant Mun-Su et Hemosu réalisent leur rêve. Quand le premier devient un général légendaire, le deuxième est sacré roi du pays. Kewil Hyang, quant à elle, convoitise de ses 2 anciens camarades est frappée par la maladie. C’est alors que le début du déclin du royaume commença.
Après la chute du Jushin, nous suivons le vagabondage d’un être solitaire qui veut remettre un peu d’ordre dans les restes d’un royaume qui n’est plus que l’ombre de lui-même. Un pays qui ressemble à un Japon médiéval mais qui sait aussi faire preuve de modernité. Ainsi, les armes à feu sont monnaies courantes et Yonshil, ancien maître de Taekwondo, est un inventeur hors pair qui sait toujours se faire remarquer avec des inventions à la fiabilité douteuse. On retiendra ce revolver à tir automatique ou le canon a complètement fondu après avoir fait la démonstration de quelques rafales.
A travers ce voyage au côté de Mun-Su, l’auteur n’oublie pas de nous retransmettre de vielles légendes Coréennes. Même si tout n’est pas entièrement fidèle au récit antique, In-Wan parvient à nous faire ressentir la même sensibilité. Cela permet de garder un scénario robuste pour la suite de l’histoire mais également d’en apprendre davantage sur l’histoire de la Corée et du Japon (dans une moindre mesure pour le pays au soleil levant puisque la plupart des légendes sont originaires de Corée). Ainsi, la célèbre légende de Chun-Hyang a fait l’objet de nombreuses adaptations. La fin diffère entre la légende et l’œuvre présente mais la chute nous fait comprendre tout le malaise de celle qui attendait patiemment Mon-Ryong.
Au-delà du côté légendaire, l’auteur nous fait découvrir un Jushin affaibli ou la gouvernance de certaines régions ressemble à un vrai régime dictatorial.
Depuis le déclin du royaume, les gouverneurs locaux s’en donnent à cœur joie et n’hésite pas à maltraiter leurs habitants. Cela se traduit par des rafles de jeunes hommes pour assurer la garde d’un gouverneur ou par l’augmentation de taxes pour la construction de nouveaux palais. De plus, des activités clandestines se dessine afin d’ouvrir une nouvelle économie pour alimenter un marché en armes. Ainsi, Wonhyo, contrôle le développement de la culture du pavot et fait travailler de force d’anciens détenus. Des hommes qui ne trouvent point de salut pour qui oseraient flancher car la lame Salyongdo n’a pas de fourreau et prend plaisir à dévoiler, par quelques filets rouges dégoulinant, le bout de son tranchant. Cette chute du royaume est aussi l’occasion pour un groupe de pirate de piller de riches régions pour mieux redistribuer le fruit de leur butin aux pauvres. Bien que la finalité de l’action soit plutôt honorable, Mun-Su qui lutte pour la justice mais qui dénigre les faibles qui ne font rien pour s’en sortir, dénonce de tels actes et continue d’agir selon ses principes en véritable Angyo Onshi !

Au cœur de l’héroïc fantasy


shin-angyo-onshi

L’auteur arrive à distiller dans Shin Angyo Onshi tous les styles et les codes du genre de l’héroïc fantasy. Ainsi le lecteur est dès le début plongé dans un univers fantastique ou se mêle magie, monstres, épées et incantations. Ainsi, dès les premiers tomes, la première gouvernante apparaît comme une sorcière, les Salingers comme des monstres du désert, Mun-Su comme le faux Mon-Ryong et les guerriers fantômes comme des soldats surpuissants revenus d’entre les morts. Et la suite réserve également son lot de surprises avec des monstres géants tels les Kaïdaten, des anciens héros de guerre qui refont surface et des champs de bataille ressemblant à un immense tableau de peintures vivantes. La magie n’est pas en retrait non plus et beaucoup de guerriers possèdent des facultés surhumaines. Chez les Walbin par exemple, la plupart des membres possède sa propre force et compétence. Cho est ainsi capable de broyer un ennemi grâce a la portée de sa voix. A l’opposé, du côté des forces d’Ajite, on fait aussi appel à la magie mais beaucoup plus ténébreuse. A l’image de Luu, véritable maître en magies noires qui est capable de lancer des sorts démoniaques.
Mun-Su de son côté, en plus de se battre avec ruse et perspicacité peut compter sur son armée de guerrier fantôme qu’il peut invoquer grâce à un mahai gravé de 3 chevaux. Son écuyer se dit grand magicien mais en réalité les sorts qu’il lance sont souvent de bas niveaux. Sa force à lui est plutôt sa détermination et son engagement auprès de son nouveau maître.
Ainsi, au-delà des personnages principaux, beaucoup de personnages secondaires sont assez développés et ont tous une spécialité unique et certain arrive même à nous surprendre. C’est le cas de Mito le vieux sage qui va véritablement se révéler quand les troupes d’Ajite viendront chercher Mun-Su plongé au beau milieu de son rêve. Plus qu’un simple forgeron de mahai, il est aussi un puissant combattant capable de soulever des rochers.

Illusions ou réalité ?


shin-angyo-onshi

Dans Shin Angyo Onshi, Il est parfois difficile de déceler le vrai du faux. Au fur et à mesure de l’avancée dans l’histoire et des tomes qui se dévorent trop précipitamment, il est difficile de faire la lumière et de percevoir du premier coup d’œil toutes les subtilités ancrées au fin fond du récit. Faut-il se faire sa propre idée ou suivre la logique et le ressenti de Mun-Su à travers son rêve ? En effet le doute est permis et à partir de quelque chose que l’on croyait acquis peut survenir une remise en question. En avançant dans l’histoire et avec un peu d’attention on peut reconstituer les morceaux grâce à des bribes d’informations lâchées de ci de là. Et encore, même avec cela il est parfois difficile de savoir si l’on est dans le réel ou l’imaginaire. Il faut dire, qu’à ce jeu là, Ajite est un expert. Est-il l’espoir ou le désespoir, est-il la lumière ou les ténèbres ? Il pose lui-même ces questions mais ceux qui tentent d’y répondre sont eux même hésitant. C’est le cas de Wonsul qui à un moment ne sait même plus qui il a en face des yeux et qui s’emmêle les pinceaux au moment de répondre. Ainsi son esprit a du mal à faire la différence entre un Ajite et un Hemosu. Il faut dire qu’il y a aussi de quoi hésiter face à un homme ou plutôt un être qui en a juste l’apparence et qui est capable d’imploser au vol un ennemi d’un seul regard. Cela refroidi les esprits et Ajite aime jouer avec les émotions de ceux qui l’a envie de voire souffrir. Et dans ce genre de délire, c’est Mun-Su qui se retrouve en première ligne. Plongé profondément dans un rêve et sous l’effet de la mandarage, il revoit et revit ses meilleurs moments passés. Et ce passé fait ressurgir des événements dont on doute qu’elle puisse s’être passé. Ainsi, à un moment Mun-Su se demande si ce n ‘est pas lui qui est le créateur d’Ajite et va se poser des questions sur son existence. Tout s’embrouille et se mélange dans sa tête mais en comprenant qu’Ajite, qui interfère dans son rêve, n’est pas un dieu, il va réussir à se réveiller avec la ferme intention d’en finir avec ses illusions. Et cette fois ci, il n’attend pas un miracle pour le vaincre !


Un dessin maîtrisé

Outre la grande force du scénario, les dessins ont également réussi à marquer les esprits. Les planches sont somptueuses, les combats pleins de vies, les décors pleins de détail et les personnages principaux et de nombreux secondaires ont une vraie prestance. Kyung-Il est un grand dessinateur aux traits fins et précis qui nous amène avec délectation au cœur de l’événement. En effet à aucun moment on ne subit l’action, on la vit ! Les grandes batailles avec tous ces monstres, ces troupes de soldats, ces magiciens, ces champs de ruines, etc.. on assisterait parfois à des fresques historiques. On peut malgré tout nuancer toutes ces qualités en affirmant que les premiers tomes ne sont pas parfait au niveau du détail des visages des personnages mais quel dessinateur commence le premier volume à la perfection ? Kyung-Il lui a cette force de commencer avec le bon pour finir sur des cases, des pages et des doubles pages grandiose. A la fin c’en est même un peu trop avec une surenchère au niveau de la bataille finale qui amène une certaine lourdeur dans les cases. Mais au final, la qualité de l’ensemble atteint des sommets!

Autour du manga

Une collaboration Nippo-Coréenne

Outre le manga, Shin Angyo Onshi, c'est aussi un film. Il est né d'une collaboration entre la Corée et le Japon et reprend, avec quelques adaptations, l'histoire du manga sur les deux premiers volumes.

Shin Angyo Onshi est en quelque sorte un film révolutionnaire dans l'histoire du cinéma Asiatique, puisqu'il marque la première collaboration d'un film d'animation entre le Japon et la Corée. Cette alliance voit le jour peu après que la Corée décida d'ouvrir ses frontières à la culture Japonaise. Ainsi, si le financement du film est assuré grâce aux fonds Coréens et Japonais, à la production on retrouve de grands studios, comme OLM (Berserk, Pokemon…), et "Character Plan" (Hammerboy).

mini_shin-angyo-onshi-film-01 mini_shin-angyo-onshi-film-02 mini_shin-angyo-onshi-film-03 mini_shin-angyo-onshi-film-04

Résumé du film:
Errant à travers le désert depuis des jours, un guerrier cinglant nommé Mun-Su, se retrouve perdue et incapable de poursuivre son chemin. Evanoui, il est sauvé par un jeune homme qui rêve de devenir un agent secret du Jushin, un grand pays en déclin. Le but de Mon-Ryong est de sauver sa fiancée, Chun-Hyang, une "combattante née" qui est tenue en captivité par le diable "Lord Byonand". Mais voila que du sang commence à couler sur sa poitrine. Il est mortellement blessé par les "Salingers", une race cannibale du désert. Mun-Su qui l'accompagnait fait preuve de sang froid et réussit à convaincre ces créatures de se passer de sa vie en échange du corps appétissant de Mon-Ryong.
Bien que sceptique sur les motivations de Mon-Ryong à devenir un Angyo Onshi, Mun-Su se remet en route direction le palais du gouverneur. Accompagné par son armée fantôme, Mun-Su n'hésite pas à user de tout son pouvoir d'Angyo Onshi pour libérer Chun-Hyang. Après être retourné sur le lieu de mort de son amour défunt, Chun-Hyang prend la décision de devenir le garde du corps officiel de Mun-Su et ensemble ils partent en mission pour punir ceux qui déshonore Jushin et ses gloires originelles.

Aperçu avec un AMV

Premières pages du Sunday GX

sundaygx-01-shin-angyo-onshi sundaygx-01-shin-angyo-onshi sundaygx-01-shin-angyo-onshi sundaygx-01-shin-angyo-onshi sundaygx-01-shin-angyo-onshi sundaygx-01-shin-angyo-onshi
sundaygx-01-shin-angyo-onshi sundaygx-01-shin-angyo-onshi sundaygx-01-shin-angyo-onshi sundaygx-01-shin-angyo-onshi sundaygx-01-shin-angyo-onshi sundaygx-01-shin-angyo-onshi
sundaygx-01-shin-angyo-onshi sundaygx-01-shin-angyo-onshi sundaygx-01-shin-angyo-onshi sundaygx-01-shin-angyo-onshi sundaygx-01-shin-angyo-onshi sundaygx-01-shin-angyo-onshi

Les 2 avis des lecteurs

Pages :

1

 

  • Shadowshark
  • Avatar membre
  • MP friend
  • Avis DF déjà postés: 3
  • Addict: 3299 jours
  • Posté le 27/04/2010 à 08h51, Note: 4.5/5
  • Je ne met pas 5 car rien n'est jamais parfait. Pour cette série j'aurai bien voulu qu'elle dure un peu plus longtemps, par forcement beaucoup plus mais 2 tomes peut être pour étoffé le combat final. En tout cas j'ai adoré cette série et je la conseille à tous fan de Seinen qui se respecte. Des graphismes excellents, des "personnages principaux" vraiment très travaillé avec pour chacun un background détaillé. Ah la la que du bonheur quand j'y repense.
  • Snowblind
  • Avatar défaut
  • MP friend
  • Avis DF déjà postés: 2
  • Addict: 17519 jours
  • Posté le 26/08/2010 à 14h24, Note: 4/5
  • Citation:
    Je ne met pas 5 car rien n'est jamais parfait. Pour cette série j'aurai bien voulu qu'elle dure un peu plus longtemps, par forcement beaucoup plus mais 2 tomes peut être pour étoffé le combat final. En tout cas j'ai adoré cette série et je la conseille à tous fan de Seinen qui se respecte. Des graphismes excellents, des "personnages principaux" vraiment très travaillé avec pour chacun un background détaillé. Ah la la que du bonheur quand j'y repense.
    Que dire de plus ^^ Une fin trop rapide à mon avis, mais tout de même un trés grand seinen.

Vous devez être connecté pour pouvoir donner votre avis sur la série.

S'enregistrer en 30s | Se connecter

Retour en haut de la page