Guin Saga

Publié par Wonsul et Jojo81

  • Editeur VO: Jive
  • Pour public averti: oui
  • Type: Seinen
  • Nb de volumes VO: 06 (série terminée)
  • Nb de volume VF: 06 (série terminée)
  • Prix public: 7.50 EUR
Guin Saga

 

Présentation

Histoire

Dans des temps anciens et oubliés, le Roi du Royaume de Paroh est sauvagement assassiné avec sa femme et ses serviteurs dans son château par des mercenaires à la solde de l'armée de Gohra. Seuls ses enfants, le prince Rémus et sa sœur jumelle la princesse Linda ont réussi à s'échapper pendant le massacre dans la forêt alentour. Rapidement rattrapés, et à la merci de meurtriers sanguinaires, ils sont sauvés in-extremis par un étrange guerrier au visage de léopard qui extermine les soldats avec une facilité déconcertante. Amnésique, ce mystérieux sauveur ne se souvient que de son nom : Guin. Les jumeaux lui expliquent leur situation et Guin décide de les aider dans l'espoir d'en savoir plus sur ses origines. Sur leur route, ils rencontreront quelques alliés dont une jeune fille issue d'un peuple-singe, un mage et un mercenaire répondant au nom d'Isht Van. Le petit groupe devra rallier les tribus Sem et un peuple légendaire de géants, les Lagons, pour bouter les envahisseurs et venger le massacre commis par Gohra, et devront affronter une multitude d'ennemis et d'obstacles dont une jeune femme, le général d'Alélys, aussi belle qu'impitoyable...

Tomes

guin-saga 01 guin-saga 02 guin-saga 03 guin-saga 04 guin-saga 05 guin-saga 06

Auteurs

Kurimoto Kaoru, la romancière

Kurimoto Kaoru est un nom de plume sous lequel elle écrit des romans. Son vrai nom est Imaoka Sumiyo. L'auteure écrit aussi des critiques avec comme nom d'emprunt Nakajima Azusa.
Elle est à l'origine du roman Guin Saga.
Kurimoto est née le 13 février 1953 à Tokyo. Elle a étudié la littérature à l'université de Waseda et obtenu son diplôme en 1975. Dès 1977, elle remporte le prix Gunzo pour les jeunes auteurs grâce à une critique. L'année suivante, c'est le prestigieux prix Edogawa Ranpo pour sa 24ème édition qui récompense les meilleurs romans policiers japonais qu'elle remporta avec son roman Bokura no Jidai (Notre ère). Ainsi elle fut la plus jeune romancière à acquérir ce prix. C'est en 1979 qu'elle débute son roman phare: Guin Saga. Le 26 mai 2009, Kurimoto Kaoru décède suite à un cancer du pancréas. Elle avait 56 ans.

Sawada Hajime, le mangaka

On ne connait que très peu de détails sur la vie de Sawada. Néanmoins l'adaptation manga de Guin Saga n'est pas son premier coup d'essai. En 1990, il débute sa carrière de mangaka avec Blood of Matools. Le succès de cette série de 6 volumes fut tel qu'elle a été rééditée en édition Kazenban (deluxe) en 3 tomes. La série est parue en France chez l'éditeur Ki-oon. Dès 1998, il dessine sa nouvelle série: Orphen. Une fois de plus le succès est au rendez-vous. Ce manga a eu droit à une adaptation en anime ainsi qu'en jeu vidéo. En 2003 Sawada écrit une suite de 2 tomes qui s'intitule Orphen max. Si le manga est inédit chez nous, le jeu vidéo est disponible sur Playstation 2. Enfin en 2005, il commence une histoire de 2 tomes: Butouden Hikaru. On notera que depuis ses débuts, Sawada aura toujours été fidèle à la maison d'édition Jive dans laquelle il publiait tous ses mangas.

Naoyuki Kato, l'illustrateur

Afin d'être complet, on notera que Sawada Hajime n'a pas réalisé les couvertures du manga de Guin Saga. L'illustrateur de ces couvertures n'est autre que Naoyuki Kato qui avait déjà signé celles des 19 premiers tomes du roman.

L'univers de Guin Saga

Personnages principaux

Guin

Guin

Combattant exceptionnel à tête de léopard, Guin s'est réveillé dans la forêt de Rood, et a instinctivement sauvé les 2 jumeaux. Amnésique, il n'a que le mot "Aurra" comme seul souvenir.

Linda

Linda

Long cheveux argenté, peau blanche et visage fin, Linda est la prophète de Paroh, destinée à assister et compléter son frère. Elle a l'esprit combatif et est assez aventurière.

Rémus

Rémus

Cheveux argenté et peau blanche, Remus est l'héritier du royaume et deviendra le roi de Paroh, il est en apparence plus sensible et moins courageux que sa soeur.

Isht Van de Valakie

Isht Van de Valakie

Isht Van est un épéiste aussi connu sous le nom de mercenaire rouge, c'est un homme pourvu d'un grand honneur qui n'attaque jamais une personne désarmée.
Son épée ne sert personne d'autre que lui-même, il suit son instinct aiguisé et a un humour très particulier. Malin et espiègle il est plein de ressources, ils se sort des situations les plus périeuses et semble possédé un sixième sens car dès qu'un danger imminent survient il disparaît juste avant la catastrophe. Il manie avec une grande dextérité toutes sortes d'armes.
Il croit énormément en son destin. Lorsqu'il est né, Isht Van tenait un joyau dans une de ces mains et un prophète prédit qu'il tiendrait un jour un royaume dans sa paume et qu'une princesse de lumière lui apportera cette bonne fortune.

Personnages secondaires

Dame Amnélys

Dame Amnélys

Amnélys est la fille de l'archiduc Vlad le dirigeant du royaume de Mongaule. Elle est aussi le général en chef des Chevaliers blancs.
Sous son apparence angélique se cache une femme avec un fort caractère qui est impitoyable et n'aimant pas la défaite.
Pourtant, elle échouera dans sa quête d'invasion du pays de Nocifère à cause des interventions répétées de Guin. Après cet échec cuisant, elle rentrera en territoire Mongaule et fera son rapport à l'Archiduc.
Peu de temps après, son père la fera mandée et lui annoncera qu'il veut réaliser un mariage de convenance entre elle et le prince de cristal Naris.
En apercevant le visage de son promis, Amnelys abaissera sa carapace qu'elle s'était forgée et succombera au charme du prince de cristal.

Suni

Suny

Suni est une petite guenon appartenant à la tribu Raku du peuple Sem vivant sur le territoire de Nociphère.
Au début de l'histoire, elle est détenue en captivité dans la forteresse du comte noir Vanon dans la même cellule que Linda.
Elle s'échappera de la forteresse en flammes en compagnie de Guin, Linda et Rémus. Suni s'avère être la petite fille de Rotoh le chef des Rakus.
Depuis leur rencontre, elle est très attachée à Linda et se sépare rarement d'elle. Bien qu'ayant un petit gabarit, elle n'hésite pas à risquer sa vie afin de protéger ces nouveaux compagnons, ce qui fait d'elle un être téméraire et courageux.

Aldo Naris

Aldo Naris

Aldo Naris est le prince de Cristal. Il est le futur mari désigné de Linda de Paroh. Il est d'une incroyable beauté et est un très bon statège. Beaucoup de personnages en vondront à sa vie. Il sera le fiancé d'Amnelys de Mongaul pendant un temps.

Astreas

Astreas

Astreas est un chef d'une troupe des chevaliers rouges de Mongaul. Il est surnommé "le lion rouge de Gohra". Astreas est follement amoureux de la princesse Mongaul Amnelys, il fera tout pour elle. Il se battra contre Guin et Isht Van à plusieurs reprises.

Varelius

Varelius

Varelius est un homme très fidèle et dévoué à Aldo Naris. Il est un très bon stratège aussi et agit toujours dans l'ombre. Varelius orchestra plusieurs affaires pour son pays sans que l'adversaire s'aperçoit de la supercherie.

Marius

Marius

Marius est un ménéstrel qui parcourt les pays à la recherche de nouvelle chanson. Il est en réalité le frère d'Aldo Naris. Ils n'ont pas la même mère celle de Marius était une servante. Son vrai nom est Al Deen. Il rencontrera Astreas et Sire Miail le frère d'Amnelys. Marius s'attachera beaucoup à Miail malgré qu'ils soient de deux pays en guerre.
Il aura du mal à accepter la mort de Miail et ne pardonnera pas son frère de l'avoir orchestré.

Un choix judicieux

Hajime avoue lui-même avoir pris le parti de ne pas entrer dans le détail des régimes politiques et des cultures des trois royaumes qui forment le monde de Guin Saga. Il est vrai qu’un manga digne de ce nom ne peut passer trop de temps dans des explications compliquées qui risquerait de noyer le lecteur. Les éditions Asuka ont fait, de leur côté, le choix de publier en fin de manga un guide de cet univers, nous permettant de combler nos lacunes et étoffant ainsi le récit.
Le choix de Sawada Hajime s'avère parfaitement judicieux et cela donne au manga une force et une énergie incroyable. Les deux premiers tomes se lisent comme on regarde un excellent film d’action. Les scènes défilent devant nous, nous suivons, main dans la main, Linda à travers sa fuite dans la forêt, ses frayeurs dans les prisons du comte. Nous sommes aux côtés de Guin dans son combat dans l’arène... Il faut dire que les dessins de Hajime sont d’une beauté époustouflante, un dessin très adulte, semi réaliste, réussissant à dépeindre de sublimes personnages aux visages très expressifs et surtout très différenciés. Il rend crédible aussi bien ses soldats en armure que ses monstres et joue avec le non dit, et surtout utilise les visions de Linda pour ajouter un sentiment d’horreur et accroître la tension qui devient presque palpable.

Une conclusion hâtive ?

Développé en seulement six volumes, le manga ne couvre que 3 des 129 romans (de l'histoire principale) publiés à ce jour. Le nombre très réduit de volumes publiés pour cette adaptation a forcé l'auteur à faire un choix au détriment de la qualité de l'histoire. Pire encore, l'auteur a maladroitement essayé de résumé dans les dernières pages la suite de l'histoire en y dévoilant les moments clés que l'on retrouve dans le roman. Cela ternit finalement un ensemble qui était pourtant bien partit. La fin risque donc de laisser au lecteur un fort goût amère d'inachevé.

Autour du manga

Guin Saga c'est plus fort que toi !


Exporté dans plus d'une dizaine de pays dont la France, l'Italie, l'Espagne, l'Allemagne ou les États-Unis, Guin Saga est une véritable licence Internationale. Yoshitaka Amano, le plus célèbre illustrateur Nippon (Final Fantasy, Vampire Hunter D...) a d'ailleurs signé la plupart des couvertures.
Guin Saga a été adapté en jeux vidéos plusieurs fois, et une courte série en 3 tomes a vu le jour dans les années 90. Gage de qualité, le mangaka Kentaro Miura, auteur de Berserk, évoquait dans une interview, que Guin Saga constituait une source permanente d'inspiration pour son oeuvre. A l'occasion du trentaine de la série, Kaoru Kurimoto, a collaboré à l'élaboration de deux projets d'envergures. Le premier est une nouvelle adaptation de ses romans en manga, sous les traits exquis de Sawada Hajime, terminé au japon (6 tomes), le second est une adaptation animée de grande qualité réalisé par le studio Satelight et diffusé depuis début avril 2009 sur la légendaire télévision nippone NHK.
Le récent décès de Kaoru Kurimoto des suites d'une longue maladie, a sonné une dernière fois dans tous les médias, les louanges d'une auteure d'exception ayant réalisé l'exploit de passionner durant 30 ans plusieurs générations de lecteurs autour d'un univers riche et d'une histoire unique encore d'actualité aujourd'hui avec ces nouvelles adaptations plus moderne.

Le roman

Pour parler de cette œuvre débutons par énoncer qu'il s'agit là de la plus longue saga de roman réalisée. Guin saga roman Entre 1979 et 2009, Kurimoto Kaoru a publié 147 tomes de Guin Saga: 126 de l'histoire principale et 21 spin off. Ce ne sont pas moins de 30 millions de livres qui ont été vendu. Malheureusement, suite au décès prématuré de l'auteur, on n’en connaitra jamais la fin.

En France, seulement les 5 premiers tomes sont sortis chez l'éditeur Fleuve Noir. La publication fut stoppée en octobre 2007.

Guin Saga a été une forte source d'inspiration dans le monde de l'héroïc-fantasy japonaise notamment. «Guin Saga est la mère de Berserk» déclare Kentaro Miura, l'auteur de Berserk. Le personnage de Guin a parfois été repris. C'est le cas du catcheur japonais japonais Tiger Mask qui, comme son nom l'indique, arborait un masque de tigre sur son visage. Dans la célèbre saga de jeux vidéo de combat, Tekken, Le personnage de King a été fortement inspiré du héros du roman de Kurimoto Kaoru.

Les deux principales différences entre le roman et le manga sont l'aspect politique et la violence. En effet le manga étant relativement court, tous les conflits géo-politiques présents dans l'œuvre originale ont disparu pour laisser place à quelques massacres sanguinaires. Ainsi le manga est plus sombre que le roman.

Les septs mages

Publié à partir de 2001 par Yanagisawa Kazuaki, Les « sept mages » ne suit pas la trame principale du roman initial. Il s'agit en somme d'une adaptation en manga du spin off du même nom. Ce manga compte en tout 3 tomes et est disponible en France chez l'éditeur Milady. Il s'agit du seul manga du catalogue de l'éditeur français.
Le dessinateur, Yanagisawa Kazuaki, est connu en France pour avoir réalisé le manga Shin Megami Tensei publié aux éditions Ki-oon.

Couverture Guin Saga: Les septs mages 01 Couverture Guin Saga: Les septs mages 02 Couverture Guin Saga: Les septs mages 03

L'anime

En 2009, le studio d'animation japonaise Satelight adapte les 16 premiers romans en anime. Celui-ci compte au total 26 épisodes. On notera un staff très impressionnant autour de cet anime réalisé par Wakabayashi Atsushi. Sumeragi Natsuki, connue en France pour de nombreux one shot publiés chez Delcourt, se charge du chara design. Le directeur artistique n'est autre que Higashi Junichi, qui occupait déjà ce poste sur Cowboy Bebop. C'est le scénariste de l'anime de Death Note, Yonemura Shoji, qui s'est attelé au scénario de Guin Saga. Enfin la bande son a été composée par le très célèbre Uemastu Nobuo, connu pour ses thèmes envoutant dans la saga de jeux vidéo Final Fantasy. Malgré cela, le succès ne fut pas celui escompté. On retiendra de cet anime le design des personnages très éloigné de celui du manga, la bande son somptueuse et les décors magnifiques.

Trailer de l'anime

Les 0 avis des lecteurs

Pages :

Vous devez être connecté pour pouvoir donner votre avis sur la série.

S'enregistrer en 30s | Se connecter

Retour en haut de la page